3 rue Champollion 75005
Paris 5e arrondissement

Bandes annonces

Hunger Games - La Révolte : Partie 1 Bande-annonce (2) Hunger Games - La Révolte : Partie 1 Bande-annonce (2)

Voir la bande annonce

 

Un illustre inconnu Un illustre inconnu

Voir la bande annonce

 

Eden Eden

Voir la bande annonce

 
Plus de bandes-annonces
 

Nos films à l'affiche

nouveau
Les merveilleux contes de la neige
National Gallery
A girl at my door
Léviathan
Winter Sleep
nouveau
A Cappella
A l'Ouest, rien de nouveau
Mary, Queen of Scots
nouveau
Le Cuirassé Potemkine
Rome ville ouverte
Trains étroitement surveillés
Patria obscura
The Go-Go Boys
Gaudi, Le Mystère de la Sagrada Familia
Les Ailes
Quelques jours de la vie d'Oblomov
Faubourg Saint-Martin
Mother

A la une

CINE-CLUB NEERLANDAIS

Publié dans Cycle

Publié le 19/11/2014 à 14h59

CINE-CLUB NEERLANDAIS

CINE-CLUB NEERLANDAIS
mardi 9 décembre 20h30
La résurrection d’un salaud - De wederopstanding van een klootzak
de Guido van Driel (2013, DCP, 89 min, vostf)
 

La projection est organisée à l’occasion de la parution de la bande dessinée Les Visiteurs de Guido van Driel chez L’Agrume

Avec La résurrection d’un salaud Van Driel signe ici son premier long métrage, à partir de son propre roman graphique Om mekaar in Dokkum (L’un l’autre à Dokkum, 2004). Dans le rôle principal Yorick van Wageningen, acteur qui a joué pour David Fincher et Peter Greenaway et dont la carrière se passe aujourd’hui essentiellement à Hollywood. Film d’ouverture du Festival international du Film de Rotterdam 2013.

La résurrection d’un salaud - Ronnie B. n’est plus lui-même. Quelqu’un tenté à assassiner ce criminel amstellodamois sans pitié. Il a survécu, mais il a changé. Avec son garde de corps, il voyage vers la Frise, dans le nord du pays, officiellement pour chercher son attaquant. Mais cherche-t-il véritablement dans ce coin désolant proche de la mer ?


Guido van Driel  est né à Amsterdam en 1962. Diplômé en histoire, c’est un artiste autodidacte. Il peint la plupart de ses romans graphiques à l’acrylique sur papier noir. Sa première bande dessinée paraît en 1994 et remporte rapidement de nombreux prix. Sept autres suivront, toutes saluées par la critique. Il travaille actuellement sur son deuxième film, adapté des Visiteurs (Gasten).

Les visiteurs, Guido van Driel - Une bande dessinée singulière peuplée de personnages énigmatiques, portée par des images réalisées à l’acrylique et par une narration en puzzle. Auteur, peintre et réalisateur, Guido van Driel possède une grande maîtrise dans la construction de scénarios et dans la composition de ses images qui donnent à ses œuvres un ton particulier.

 

 
 

3 FILMS A (RE)DECOUVRIR !

Publié dans Cycle

Publié le 10/11/2014 à 14h47

Dans le cadre du « CYCLE 50 GRANDS RÔLES DE FEMMES », trois films prévus cette semaine (du 12 au 18 novembre 2014) ! Depuis le mois de juillet, le Reflet Médicis met à l’honneur les plus grands rôles féminins au cinéma en rendant hommage, à travers eux, à des actrices d’exception.

SUR LA ROUTE DE MADISON (vostf, 2h15) de Clint Eastwood avec Meryl Streep

Le mercredi 12 et dimanche 16 novembre 2014 à 20h30

BOULEVARD DU CREPUSCULE (vostf, 1h50, copie numérique restaurée) de Billy Wilder avec Gloria Swanson
Le lundi 17 novembre et mardi 18 novembre 2014 à 11h30

FAUBOURG SAINT-MARTIN (vostf, 1h36) de Jean-Claude Guiguet avec Françoise Fabien 
Le mardi 18 novembre à 20h30

 
 

JIRI MENZEL

Publié le 04/11/2014 à 15h12

JIRI MENZEL

 

nous avons le plaisir d'accueillir le réalisateur JIRI MENZEL
à l'occasion de la ressortie de son film en copie numérique restaurée TRAINS ÉTROITEMENT SURVEILLES

 

A l'Arlequin, au ciné-club de Claude Jean Philippe, dimanche 9 nov à 11h
Au Reflet Médicis lors de la sortie mercredi 12 novembre à la séance de 20h

 


« Parmi les cent meilleurs films de tous les temps » NEW YORK TIMES
Oscar Meilleur film étranger 1967 / Grand Prix Festival de Mannheim 1966
Présentation de la version restaurée Festival de Karlovy Vary 2014

 

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19549048&cfilm=94380.html

 
 

12e SEMAINE DU CINEMA RUSSE A PARIS « REGARDS DE RUSSIE »

Publié dans Festival

Publié le 31/10/2014 à 17h25

12e SEMAINE DU CINEMA RUSSE A PARIS « REGARDS DE RUSSIE »

12e SEMAINE DU CINEMA RUSSE A PARIS « REGARDS DE RUSSIE »

Du 12 au 18 novembre à l’Arlequin

Séances ‘Hors les Murs’ au Majestic Passy et Reflet Médicis

 

 

Organisée par la Direction des Festivals internationaux  Interfest  avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie

 

En 12 ans, « Regards de Russie » s’est imposé comme un événement marquant de la vie culturelle en France, offrant au public l’opportunité de connaître les œuvres du cinéma russe d’aujourd’hui, de participer à des débats et à des soirées culturelles avec réalisateurs, acteurs, producteurs. Cette année, notre forum cinématographique se distingue par une très grande variété de genres – du mélodrame romantique au drame fantastique et ethnique, du film biographique au film d’aventures. Certaines œuvres, tel que le film biographique «Poddoubny» (réal. Gleb Orlov) sur la vie du célèbre athlète, ont déjà retenu l’attention du public russe. D’autres seront projetés au public français alors qu’ils ne sont même pas encore sortis en Russie.

 

14 LONGS MÉTRAGES
2 DOCUMENTAIRES
Conference
FILMS D’ANIMATION POUR LES TOUT PETITS

 

Programme sur le site officiel : http://www.cinema-russe-paris.com/

 

INFORMATIONS PRATIQUES : www.lesecransdeparis.fr -  www.cinema-russe-paris.com

L’Arlequin : 76 Rue de Rennes, 75006  - Majestic Passy : 18 Rue de Passy, 75016 - Reflet Médicis : 3/7 Rue Champollion, 75005

TARIFS :  6,50€ la place -  5,50€ scolaires - 35€ le pass 10 séances (sauf ouverture sur invitation)

Contact presse : Corinne Koszczanski – Tél. : 01 42 55 55 72 – E-mail : ckosanski@orange.fr

 
 

PATRIA OBSCURA - rencontres

Publié dans Rencontre

Publié le 24/10/2014 à 12h15

PATRIA OBSCURA - rencontres

PATRIA OBSCURA - débats à 19h55 avec Stéphane Ragot le réalisateur et ses invités :
jeudi 30 oct - Pierre Bergounioux écrivain et co auteur de Patria lucida
lundi 3 nov : François Caillat, cinéaste

Chaque séance débat sera suivie d’une signature avec l’auteur - et Pierre Bergounioux le 30 octobre

 

 

RÉSUMÉ

Un photographe part sur les traces de ses grands-pères militaires morts depuis longtemps, Pierre le légionnaire et Paul le parachutiste. Il explore avec eux l'histoire de sa famille, une histoire bornée par les guerres, rongée par les silences et les non-dits. Il dévoile dans un film impudique le roman d'un pays, la France, en guerre avec elle-même.

Le film a obtenu la bourse Brouillon d'un Rêve de la SCAM, l'aide à l'innovation audiovisuelle (aide à l'écriture et aide au développement), à la diversité du CNC ainsi que celle à la production pour le cinéma de la Région Limousin.
 

Patria obscura, « film-événement » par la justesse de son propos, par la beauté de ses images, par l’impressionnant travail de montage réalisé, procure un vrai bonheur, un bonheur grave capable de panser des blessures secrètes ou béantes, les blessures que chacun d’entre nous porte. On rabâche beaucoup qu’il faut à la France un nouvel « imaginaire national ». Eh bien ce film l’a construit à sa manière. Il est inclusif, apaisant, montre qu’il y a plusieurs demeures dans la maison France et que chacun peut y avoir sa place.
Jean Baubérot, historien

http://www.filmsdujeudi.com/fr/catalogue-film-patria-obscura-LPATR01.html

 

 
 

LA NUIT DU CINEMA D’HORREUR NÉERLANDAIS

Publié le 15/10/2014 à 15h04

LA NUIT DU CINEMA D’HORREUR NÉERLANDAIS

LA NUIT DU CINEMA D’HORREUR NÉERLANDAIS

Vendredi 31 octobre, 20h30

 

Une nuit peuplée de films de genre des Pays-Bas, en présence de leurs réalisateurs, de leurs producteurs

et de Barend de Voogd, rédacteur en chef de Schokkend Nieuws, l’incontournable revue néerlandaise dédiée au cinéma de genre.

Au programme, des longs, des courts, des BA et des images exclusives des dernières productions,

avec notamment, en exclusivité française le thriller DE POEL (L’ETANG, 2014) de Chris Mitchell, DOODEIND (L’IMPASSE MORTELLE, 2006) d’Erwin van den Eshof et un court métrage du maître du suspense néerlandais Dick Maas.

Un coup de projecteur organisé par l’Ambassade des Pays-Bas à la veille d’Halloween,

en collaboration avec Pariscope/Première et Eye International.

 

 

Films de zombies ? « Slashers » ? Thrillers psychologiques ? Le cinéma néerlandais en regorge. Ainsi, le dernier Alex van Warmerdam, Borgman (compétition officielle au Festival de Cannes 2013) ou les œuvres mythiques de  Dick Maas (L’ascenseur & Amsterdamned), considéré comme l’un des pionniers du genre aux Pays-Bas. Mais bien d’autres cinéastes néerlandais ont commis des films horrifiques, d’où l’importance de montrer ici leur travail.

 

Programme (hormis surprises)

 

 

RUMOER, de Jan Doense (Du bruit, 2011, 10 min, DCP, couleurs)

Il est 5h du matin. Une femme est réveillée par une violente dispute chez les voisins. Le vacarme semble laisser de marbre son mari. Finalement, la femme décide de passer un coup de fil aux voisins. Bonne idée ?

 

DE POEL de Chris W. Mitchell (L’étang, 2014, 80 min, DCP, couleur). Produit par Jan Doense.

Deux familles partent ensemble faire du camping sauvage près d’un étang. L’atmosphère habituelle et quelque peu superficielle des vacances familiales – l’enthousiasme forcé du père-patriarche, l’ennui générationnel des enfants – est vite bouleversée par plusieurs événements perturbants.

Un thriller salué par la critique, sans doute le meilleur film de genre jamais réalisé aux Pays-Bas, écrit par l’acteur-vedette Gijs Scholten van Aschat, qui interprète aussi le rôle principal.

De Poel a reçu en 2014, au Festival du Cinéma néerlandais d’Utrecht, le prix ‘Gouden Kalf’ pour meilleur son.

 

Entracte avec boissons et drôles de gourmandises…

 

LONG DISTANCE, Dick Maas (2003, 35 mm, 4 min)

Court métrage à suspense du maître de L'Ascenceur et d’Amsterdamned. Une petite fille reçoit un coup de fil totalement inattendu...

 

THE WINDMILL MASSACRE, de Nick Jongerius (2014, 13 min, DCP, couleurs)

Les 13 premières minutes du tout nouveau film d’horreur néerlandais, en exclusivité mondiale car le film est encore en production. Un groupe de touristes internationaux se balade en vélo dans le polder néerlandais. Un à un, ils se voient confrontés à un meunier bien particulier…

 

DOODEIND, d’Erwin van den Eshof (L’impasse mortelle, 2006, 90 min, 35 mm, couleurs)

Produit par Nick Jongerius.

En vacances en Ecosse, un groupe d’amis se fait attaquer par des chiens sauvages enragés. Les amis trouvent refuge dans une vieille maison abandonnée. Très mauvaise décision.

Succès au box office national, ce film d’horreur très efficace est primé au Festival du Cinéma néerlandais d’Utrecht.

 

.............................

toutes les informations : http://lafrance.nlambassade.org/calendrier/2014/10/la-nuit-du-cinema-dhorreur-neerlandais.html

.............................

TARIFS : 9,30€ plein tarif / 6,90€ tarif réduit
Les places peuvent être achetées directement au cinéma dès 19h30, le jour du festival

 

 

 

 
 

50 GRANDS RÔLES DE FEMMES

Publié dans Cycle

Publié le 07/07/2014 à 11h31

50 GRANDS RÔLES DE FEMMES

50 GRANDS RÔLES DE FEMMES 

DU 9 JUILLET AU 30 DECEMBRE 2014

 

Après le succès du cycle consacré aux “100 plus beaux films” sur une idée de Claude-Jean Philippe, les Ecrans de Paris et la Ville de Paris ont souhaité
célébrer les grands rôles de femmes au cinéma.


Christine Masson et Laurent Delmas, animateurs et producteurs du magazine hebdomadaire de cinéma de France Inter, “On aura tout vu”, ont accepté
de partager avec le public leur sélection idéale des 50 rôles féminins qui ont marqué l’histoire du cinéma.


La Ville de Paris et les Ecrans de Paris, en partenariat avec France Inter, souhaitent transmettre, notamment aux plus jeunes, l’amour du cinéma
sur grand écran. Cette rétrospective se tiendra au Reflet Médicis (5e) du 9 juillet au 30 décembre 2014, à raison de deux films par semaine et deux séances par film

.
Le cycle est lancé, dans le cadre du Festival Paris Cinéma (5-12 juillet), mercredi 9 juillet 2014 à 21h au Gaumont Opéra Capucines, avec le film “Camille Claudel 1915” de Bruno Dumont, en présence de Juliette Binoche.


Le Festival Paris Cinéma propose également au Reflet Médicis deux soirées consacrées à Ariane Labed et Emmanuelle Riva autour de “Attenberg” le 10 juillet à 20h30 et “Hiroshima, mon amour” le 11 juillet à 20h30 en présence des actrices.

 

ACTRICES PAR ORDRE ALPHABETIQUE

ACTRICES PAR ORDRE ALPHABETIQUE

Isabelle Adjani Adolphe de Benoit Jacquot (2002, 1h42)
-Du 22 au 28 octobre
Julie Andrews Victor, Victoria de Black Edwards (1982, 2h12)
-Du 13 au 19 août
Ingrid Bergman Voyage en Italie de Roberto Rossellini (1954, 1h37)
-Du 29 octobre au 4 novembre
Michelle Bernard-Requin 10e chambre de Raymond Depardon (2004, 1h45)
-Du 10 au 16 septembre
Juliette Binoche Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont (2013, 1h35)
-Du 10 au 16 septembre
Christine Boisson Identification d'une femme de Michelangelo Antonioni (1982, 2h10)
-Du 8 au 14 octobre
Sandrine Bonnaire, Isabelle Huppert La Cérémonie de Claude Chabrol (1994, 1h51)
-Du 17 au 23 décembre
Maryline Canto Le lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera (2001, 1h35)
-Du 3 au 9 décembre
Martine Carol Lola Montès de Max Ophüls (1955, 1h50)
-Du 23 au 29 juillet
Ingrid Caven L'année des treizes lunes de Rainer Werner Fassbinder (1978, 2h04)
-Du 24 au 30 décembre
Maggie Cheung In the mood for love de Wong Kar-Wai (2000, 1h38)
-Du 30 juillet au 5 août
Penélope Cruz Tout sur ma mère de Pedro Almodóvar (1999, 1h41)
-Du 1 au 7 octobre
Danielle Darrieux Madame de… de Max Ophüls (1953, 1h45)
-Du 16 au 22 juillet
Bette Davis Chut Chut chère Charlotte de Robert Aldrich (1964, 2h13)
-Du 3 au 9 septembre
Catherine Deneuve Répulsion de Roman Polanski (1965, 1h45)
-Du 20 au 26 août
Emmanuelle Devos Sur mes lèvres de Jacques Audiard (2001, 1h55)
-Du 10 au 16 décembre
Ayesha Dharkar Malli, le combat d'une vie de Santosh Sivan (1997, 1h35)
-Du 6 au 12 août
Arta Dobroshi Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne (2008, 1h40)
-Du 1 au 7 octobre
Françoise Fabian Faubourg Saint-Martin de Jean-Claude Guiguet (1986, 1h30)
-Du 5 au 11 novembre
Mia Farrow, Gena Rowlands Une autre femme de Woody Allen (1988, 1h20)
-Du 24 au 30 septembre
Pam Grier Jackie Brown de Quentin Tarantino (1997, 2h30)
-Du 23 au 29 juillet
Audrey Hepburn Vacances Romaines de William Wyler (1953, 1h59)
-Du 22 au 28 octobre
Isabelle Huppert La pianiste de Michael Haneke (2001, 2h10)
-Du 3 au 9 septembre
Kim Hye-Ja Mother de Bong Joon Ho (2009, 2h10)
-Du 19 au 25 novembre
Diane Keaton Annie Hall de Woody Allen (1977, 1h33)
-Du 17 au 23 septembre
Nastassja Kinski Tess de Roman Polanski (1978, 2h51)
-Du 15 au 21 octobre
Ariane Labed Attenberg de Athina Rachel Tsangari (2011, 1h35)
-Du 9 au 15 juillet
Barbara Loden Wanda de Barbara Loden (1970, 1h45)
-Du 26 novembre au 2 décembre
Pilar López de Ayala L'étrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (2010, 1h35)
-Du 6 au 12 août
Anna Magnani Mamma Roma de Pier Paolo Pasolini (1962, 1h50)
-Du 5 au 11 novembre
Anamaria Marinca, Laura Vasiliu 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu
(2007, 1h53) - Du 17 au 23 septembre
Nadezhda Markina Elena de Andrey Zviaguintsev (2011, 1h49)
-Du 13 au 19 août
Corinne Masiero Louise Wimmer de Cyril Mennegun (2012, 1h20)
-Du 15 au 21 octobre
Sarah Miles La fille de Ryan de David Lean (1970, 3h15)
-Du 30 juillet au 5 août
Jeanne Moreau La baie des anges de Jacques Demy (1962, 1h19)
-Du 20 au 26 août
Yolande Moreau Louise Michel de Gustave Kervern, Benoît Delépine (2008, 1h30)
-Du 19 au 25 novembre
Catherine Mouchet Thérèse de Alain Cavalier (1986, 1h34)
-Du 3 au 9 décembre
Bulle Ogier Maîtresse de Barbet Schroeder (1975, 1h52)
-Du 27 août au 2 septembre
Kati Outinen Au loin s'en vont les nuages de Aki Kaurismäki (1996, 1h36)
-Du 29 octobre au 4 novembre
Sandy Ratcliff Family Life de Ken Loach (1971, 1h50)
-Du 16 au 22 juillet
Emmanuelle Riva Hiroshima mon amour d’Alain Resnais (1959, 1h32)
-Du 9 au 15 juillet
Dominique Sanda Le Jardin des Finzi Contini de Vittorio de Sica (1971, 1h34)
-Du 27 août au 2 septembre
Romy Schneider César et Rosalie de Claude Sautet (1972, 1h50)
-Du 8 au 14 octobre
Simone Signoret Rude journée pour la Reine de René Alliot (1973, 1h30)
-Du 24 au 30 septembre
Meryl Streep Sur la route de Madison de Clint Eastwood (1995, 2h15)
-Du 12 au 18 novembre
Gloria Swanson Boulevard du crépuscule de Billy Wilder (1950, 1h50)
-Du 12 au 18 novembre
Gene Tierney L'Aventure de Madame Muir de Joseph L. Mankiewicz (1947, 1h44)
-Du 17 au 23 décembre
Liv Ullmann Persona d’Ingmar Bergman (1966, 1h24)
-Du 10 au 16 décembre
Alida Valli Senso de Luchino Visconti (1954, 1h58)
-Du 26 novembre au 2 décembre
Michelle Williams Wendy et Lucy de Kelly Reichardt (2008, 1h20)
-Du 24 au 30 décembre

 

 

LES HORAIRES SONT DEVOILES LE LUNDI QUI PRECEDE, DANS TOUS LES HEBDO, SUR NOTRE PAGE FACEBOOK.

 

 

Cinéma Reflet Médicis / 3 rue Champollion, 75005 PARIS / Métro St-Michel ou Cluny la Sorbonne reflet@lesecransdeparis.fr // Tarifs :  Plein : 9€30 / Réduit : 6€90 / Cartes Ecrans de Paris / UGC Illimité

 

Festival Paris Cinéma au Gaumont Opéra Capucines / 2 boulevard des Capucines, 75009 Paris / Métro Opéra

www.pariscinema.org // Tarifs :  5€ / Cartes Ecrans de Paris / Cartes de fidélité et Le Pass

 
 

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION UN CERTAIN REGARD AU REFLET MEDICIS

Publié dans Festival

Publié le 23/05/2014 à 18h10

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION UN CERTAIN REGARD AU REFLET MEDICIS

 

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION UN CERTAIN REGARD AU REFLET MEDICIS
du 28 mai au 3 juin 2014

Tous les films sont diffusés en VOSTF

 

 

 

Le grand public aura le plaisir de découvrir 19 films de la sélection au cinéma Reflet Médicis, parmi lesquels The salt of the earth de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado, AMOUR FOU de la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner, BIRD PEOPLE de Pascale Ferran, INCOMPRESA quatrième long métrage de Asia Argento avec Charlotte Gainsbourg, LOST RIVER le premier film de l’acteur canadien Ryan Gosling, RUN le premier long métrage de Philippe Lacôte, jeune réalisateur franco-ivoirien, Turist, de Ruben Östlund, qui entérine cette année sa seconde sélection à Un Certain Regard (après Involontaires), ou encore THE DISAPPEARANCE OF ELEANOR RIGBY de Ned Benson avec Jessica Chastain, James Mcavoy et Isabelle Huppert.

 

Party Girl de Marie AMACHOUKELI, Claire BURGER, Samuel THEIS  (1h35) film d’Ouverture

Samedi à 20h, mardi à 15h30

Angélique a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. Avec le temps, les clients se font plus rares. Mais Michel, son habitué, est toujours amoureux d’elle. Un jour, il lui propose de l’épouser.

 

Dohee-YA de July JUNG (1h59)

Mercredi 13h20, samedi 17h35             

Suite à un incident, Young-nam, jeune policière de Séoul, est transférée dans un petit village côtier. Dès son arrivée, elle croise Dohee, une adolescente dont l’allure renfermée l’intrigue. Dans ce nouvel environnement, Young-nam fait la connaissance du beau-père de Dohee, un homme violent et alcoolique exploitant des travailleurs immigrés. Pour protéger Dohee des mauvais traitements de son beau-père, Young-nam l’héberge chez elle. La jeune femme découvre alors les différentes facettes de la personnalité de Dohee…

 

Snow in paradise de Andrew HULME (1h48)

Mercredi 17h25, lundi à 22h05

Dave est un petit délinquant qui mène sa vie, entre drogue et violence, dans l'East End de Londres. Quand son « business » entraîne la mort de Tariq, son meilleur ami, Dave est terrassé, pour la première fois de sa vie, par la honte et le remords. Alors qu'il commence à faire la paix avec lui-même, son passé de criminel revient le mettre à l'épreuve.  SNOW IN PARADISE est inspiré d'une histoire vraie.

 

Incompresa (L’incomprise) de Asia ARGENTO (1h50)

Mercredi 19h35, mardi à 13h20

Aria, neuf ans, fait face à la séparation très violente de ses parents. Au milieu de leurs disputes, mise à l’écart par ses demi-sœurs, elle ne se sent pas aimée… Ballotée de l’un à l’autre, elle erre à travers la ville avec son sac à dos et son chat noir. Frôlant le désespoir, elle essaie de préserver son innocence.

 

 

 

 

Titli de KANU BEHL (2h04)

Mercredi à 21h45,

Dans les quartiers mal-fâmés de la banlieue de Delhi, Titli, benjamin d'une fratrie de violents braqueurs de voitures, tente désespérément d'échapper à l'entreprise familiale.

 

Amour fou de Jessica HAUSNER (1h36)

Jeudi à 13h20, mardi à 22h

Berlin, à l’époque romantique. Le jeune poète tragique Heinrich souhaite dépasser le côté inéluctable de la mort grâce à l’amour: il tente de convaincre sa cousine Marie, qui lui est proche, de contrer le destin en déterminant ensemble leur suicide, mais Marie reste sceptique malgré son insistance. Heinrich est déprimé par le manque de sensibilité de sa cousine, alors qu'Henriette, une jeune épouse qu'Heinrich avait également approchée, semble soudainement tentée par la proposition lorsqu'elle apprend qu'elle est atteinte d’une maladie incurable. Une "comédie romantique" librement inspirée du suicide du poète Heinrich von Kleist, 1811.

 

Jauja de Lisandro ALONSO (1h48)

Jeudi à 15h20, dimanche à 17h40

Les Anciens disaient que Jauja était, dans la mythologie, une terre d'abondance et de bonheur. Beaucoup d'expéditions ont cherché ce lieu pour en avoir la preuve. Avec le temps, la légende s’est amplifiée d'une manière disproportionnée. Sans doute les gens exagéraient-ils, comme d’habitude. La seule chose que l'on sait avec certitude, c'est que tous ceux qui ont essayé de trouver ce paradis terrestre se sont perdus en chemin.

 

Lost river de Ryan GOSLING (1h45)

Jeudi à 17h30, mardi à 19h55

Dans une ville qui se meurt, Billy, mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas-fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones, son fils aîné, découvre une route secrète menant à une ville engloutie. Billy et son fils devront affronter bien des obstacles pour que leur famille s’en sorte.

 

The salt of the earth (Le sel de la terre) de Wim WENDERS, Juliano RIBEIRO SALGADO (2h08)

Jeudi à 19h35, mardi à 17h25

Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode…, il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète.  Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

 

Charlie’s country de Rolf DE HEER (1h48)

Jeudi à 22h,

Blackfella Charlie n’est pas content. L’intervention du gouvernement rend la vie plus difficile dans sa communauté isolée où les lois des blancs sont maintenant appliquées plus strictement. Charlie décide alors de prendre la route pour suivre l’ancien mode de vie, mais ce faisant il déclenche une suite d’événements qui aboutira à son retour dans sa communauté, assagi et un peu plus raisonnable.

 

Bird People  de Pascale FERRAN (2h08)

Vendredi à 13h50, dimanche à 15h10

En transit dans un hôtel international près de Roissy, un ingénieur en informatique américain, soumis à de très lourdes pressions professionnelles et affectives, décide de changer radicalement le cours de sa vie. Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel, qui vit dans un entre-deux provisoire, voit son existence basculer à la suite d’un événement surnaturel.

 

Turist de Ruben ÖSTLUND (1h58)

Vendredi à 16h30, dimanche à 19h50

Une famille suédoise passe ses vacances d'hiver dans les Alpes. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa vie… L'avalanche s'arrête juste avant le restaurant, sans faire de dégâts, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. Un point d’interrogation plane maintenant au-dessus du père, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille. FORCE MAJEURE est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne.

 

Xenia de Panos H. KOUTRAS (2h08)

Vendredi à 19h10, lundi à 15h10

A la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d’Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu’ils n’ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure. Ce voyage mettra à l’épreuve la force de leurs liens, leur part d’enfance et leur amour des chansons italiennes.

 

Run de Philippe LACÔTE (1h40)

Vendredi à 21h50, lundi à 13h15

Run s’enfuit… Il vient de tuer le Premier ministre de son pays. Pour cela il a dû prendre le visage et les vêtements d’un fou, errant à travers la ville. Sa vie lui revient par flashes ; son enfance avec maître Tourou quand il rêvait de devenir faiseur de pluie, ses aventures avec Gladys la mangeuse et son passé de milicien en tant que Jeune Patriote, au coeur du conflit politique et militaire en Côte d’Ivoire. Toutes ses vies, Run ne les a pas choisies. À chaque fois, il est tombé dedans en s’enfuyant d’une ancienne vie. C’est pour ça qu’il s’appelle Run.

 

 

 

FEHÉR ISTEN (White God) de Kornél Mundruczó (1h59)

Samedi à 15h10, lundi à 17h35

Un conte visionnaire entre une espèce supérieure et ses congénères en disgrâce… Privilégiant les chiens de race, une nouvelle loi impose une lourde taxe sur les races croisées. Les refuges sont vite bondés par des bâtards abandonnés. Lili, 13 ans, se bat pour protéger son chien, Hagen, mais son père le relâche dans les rues. Hagen et sa maîtresse cherchent désespérément à se retrouver, jusqu’à ce que Lili perde courage. Se battant pour survivre, Hagen comprend vite que tout le monde n’est pas le meilleur ami du chien. Il rejoint une bande de chiens errants, il est capturé et envoyé à la fourrière. Les chiens en profitent pour s’échapper et se révolter contre l’humanité. Leur vengeance sera impitoyable. Lili pourrait être la seule à mettre fin à cette guerre entre l’homme et le chien.

 

THE DISAPPEARANCE OF ELEANOR RIGBY de Ned BENSON (1h59)

Dimanche à 11h30, lundi à 19h50

James McAvoy et Jessica Chastain sont un couple admiré de tous, en apparence très amoureux, jusqu'au jour où leur mariage est complètement ébranlé par le coup du destin. Ce couple new yorkais doit aujourd'hui essayer de se comprendre tout en faisant leur deuil et en essayant de ressusciter leur amour et retrouver leur vie d'avant. Viola Davis, Bill Hader, William Hurt et Isabelle Huppert sont aussi au casting de LA DISPARITION D’ELEANOR RIGBY), l’histoire d'un couple cherchant son chemin pour se reconstruire, vue par le point de vue de chacun d'eux.

 

Loin de mon père de Keren YEDAYA (1h34)

Samedi à 22h05, dimanche à 13h15

Moshe et Tami sont en couple. Moshe a cinquante ans, Tami est à peine entrée dans la vingtaine. Ils vivent une relation cruelle et violente dont Tami ne semble pas pouvoir se libérer. Tami et Moshe sont père et fille

 

Fantasia de WANG Chao (1h25)

Mercredi 15h40, samedi 13h20

Père a la leucémie. Mère est au chômage depuis longtemps. Elle emprunte de l'argent pour son mari. Grande sœur va travailler secrètement dans une boîte de nuit comme serveuse, et très vite devient prostituée. Lin est aliéné à l'école à cause de la maladie de son père. Un jour, au bord de la rivière, il trouve un navire délabré et fait la connaissance d’un père et d’une fille étrange. Lin devient ami avec la fille, et les aide à voler des pierres de fer. À cause des absences de Lin, son professeur va voir la mère. Il a de l’empathie envers elle. Un jour, Lin découvre son professeur chez lui avec sa mère. Lin va voir son père. Il ne peut pas s’empêcher de fantasmer une telle scène : il pince le tube de transfusion de son père. Lin retourne au bord de la rivière, le navire a disparu…

 

Hermosa Juventud (La belle jeunesse) de Jaime ROSALES  (1h43)

Dimanche à 22h05

Natalia et Carlos sont deux jeunes amoureux de 20 ans qui se battent pour survivre dans l’Espagne actuelle. Leurs ressources limitées les empêchent d’évoluer comme ils le souhaiteraient. Ils n’ont pas de grandes ambitions parce qu’ils n’abritent pas de grandes espérances. Pour gagner un peu d’argent, ils décident de tourner un film porno amateur. La naissance de leur fille, Julia, sera le principal moteur de leurs changements.

 

 

 


.....................................................................................................................................

Retrouvez le programme sur www.festival-cannes.com

 
 

SEANCE EXCEPTIONNELLE - GEOGRAPHIE HUMAINE

Publié dans Rencontre

Publié le 25/04/2014 à 15h12

SEANCE EXCEPTIONNELLE - GEOGRAPHIE HUMAINE

GEOGRAPHIE HUMAINE - Mardi 6 mai à 20h30

En présence de la réalisatrice Claire Simon

 

La Gare du Nord compte chaque jour 550 000 passagers. Ce documentaire tente de mettre une histoire sur ces individus.

 

 
 

JE M'APPELLE HMMM... un film de Agnès Troublé

Publié dans Rencontre

Publié le 25/04/2014 à 15h09

JE M'APPELLE HMMM... un film de Agnès Troublé

SEANCE EN PRESENCE DE AGNES B.  LUNDI 28 AVRIL A 20H30

 

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Une fiction, la fugue d'une fillette de 11 ans, aînée de 3 enfants, la mère absente, le père prédateur, la grand-mère trop pure pour imaginer ce qui se passe. Classe de nature la fillette disparait… Elle est montée dans un camion ; un road movie merveilleux et tragique en compagnie d'un routier écossais, un voyage initiatique, une rencontre, des rencontres "où l'amour se pose".

 

 
 

LA FINLANDE EN 3 FILMS

Publié dans Festival

Publié le 26/02/2014 à 18h53

LE REFLET MEDICIS présente
pour la sixième année les films de la nouvelle génération des réalisateurs finlandais au cours d’un week-end de 3 soirées consécutives. Chaque projection sera suivie d’un débat avec le réalisateur.

Les films sont projetés en version originale sous-titrée en français.

Cette manifestation est organisée et soutenue par la Fondation du Cinéma Finlandais et l’Ambassade de Finlande qui œuvrent à faire connaître chaque année un choix des meilleurs films finlandais récemment sortis. Les films présentés ont tous été réalisés en 2013.

 

PROJECTIONS ET RENCONTRES


JE TE DIRAI TOUT
KERRON SINULLE KAIKEN
de Simo Halinen

21 FAÇONS DE GÂCHER SON MARIAGE
21 TAPAA PILATA AVIOLIITTO
de Johanna Vuoksenmaa

L’APPRENTI
LÄRJUNGEN / OPPIPOIKA
de Ulrika Bengts
 

 
 

ANNULE !!! Le Festival du Cinéma vénézuélien à Paris

Publié dans Festival

Publié le 26/02/2014 à 18h52

ANNULE !!! Le Festival du Cinéma vénézuélien à Paris

ANNULE !!!

NOUS SOMMES AU REGRET DE VOUS ANNONCER QUE LE FESTIVAL EST ANNNULE !

 

1ère édition

Le Festival du Cinéma vénézuélien à Paris
du 12 au 18 mars 2014

au Reflet Médicis

SOIREE D’ouverture le 11 mars à l'Arlequin

ANNULE !!!

NOUS SOMMES AU REGRET DE VOUS ANNONCER QUE LE FESTIVAL EST ANNNULE !

 

 

Etant donné la place d'honneur attribuée en France au septième art, le Festival de Cinéma Vénézuélien à Paris se présente comme un événement majeur et incontournable pour renforcer les échanges culturels et les liens entre les deux nations. Ce festival, qui présentera une sélection des meilleurs films vénézuéliens, sera aussi l'occasion pour la France et le Venezuela de s'allier en faveur d'une volonté commune qui est la promotion de la production cinématographique à travers le monde. Parallèlement aux projections d'œuvres cinématographiques de grande qualité, le Festival de Cinéma Vénézuélien à Paris proposera aux spectateurs de participer à diverses masterclass, dirigées par des grands noms de la réalisation et de la production vénézuélienne. Ces séances offriront des espaces d'échanges entre cinéastes et grand public, mais aussi entre professionnels des deux pays.

 

:: 13 films ont été choisis par les membres du département de la culture de l'Ambassade du Venezuela à Paris et les conseillers du festival.

“Piedra, Papel o Tijera” de Hernán Jabes

“El manzano azul” de Olegario Barrera

“La Hora Cero” de Diego Velazco

“Azul y no tan rosa” de Miguel Ferrari

“Brecha del Silencio” de Los Hermanos Rodríguez

“Patas Arriba” de Alejandro García Weidman

“Diario de Bucaramanga” de Carlos Fung

“Reveron” de Diego Risquez

“La casa del fin de los tiempos” de Alejandro Hidalgo

“Azù” de Luis Alberto Lamata

“Habana Eva” de Fina Torres

“El Rumor de las Piedras” de Alejandro Bellame

“Cenizas Eternas” de Margarita Cadena

 

:: Trois grands classiques du cinéma Vénézuélien seront aussi diffusés au cours de l'évènement :

“Araya” de Margot Benacerraf

“El Pez que fuma” de Roman Chalbaud

“Ifigenia” de Ivan Feo

 

:: Le Festival de Cinéma Vénézuélien comptera également dans sa programmation deux films documentaires :

“El Misterio de las Lagunas” de Atahualpa Lichy

“Dudamel le son des enfants” de Alberto Arvelo

 

:: Et dans l'optique de faire découvrir de nouveaux talents, deux courts-métrages seront présentés au public :

“Mar Blindado” de Gerard Uzcategui

“Aida” de Evans Briceño

 

 

:: 7€ tarif unique

http://www.festivalducinemavenezuelien.fr/

 

 

ANNULE !!!

NOUS SOMMES AU REGRET DE VOUS ANNONCER QUE LE FESTIVAL EST ANNNULE !

 

 
 

FESTIVAL DU FILM D'ASIE DU SUD TRANSGRESSIF (FFAST)

Publié dans Festival

Publié le 28/01/2014 à 11h44

FESTIVAL DU FILM D'ASIE DU SUD TRANSGRESSIF (FFAST)

FESTIVAL DU FILM D'ASIE DU SUD TRANSGRESSIF (FFAST)

Pour sa nouvelle édition, le FFAST choisi le Reflet Médicis et L'Arlequin !

Le cinéma d’Asie du Sud : une programmation alternative & transgressive
     Les films que nous choisissons peuvent être issus du “parallel cinema”, un courant à la croisée des chemins entre film commercial et film artistique ; du cinéma indépendant ou de la section mainstream de la production, tant qu’ils répondent à la ligne du Festival, celle de la transgression, qu’elle soit formelle – défier les codes de l’industrie Bollywood – ou dans le choix des sujets abordés.

Ouverture Mardi 4 février à l'Arlequin

et Du 5 au 11 février au Reflet Médicis

Toute la programmation sur http://ffast.fr/

 

 

 
 

STALINGRAD LOVERS de Fleur Albert

Publié dans Rencontre

Publié le 28/01/2014 à 11h36

STALINGRAD  LOVERS  de Fleur Albert

STALINGRAD  LOVERS  de Fleur Albert

avec Jean-Patrick Kone, Carole Eugenie

JEUDI 6 et LUNDI 10 FEVRIER A 21H20  - SOIREES-DEBAT AVEC LA REALISATRICE

Un homme est mort. Mehdi fut le parrain de la communauté des usagers du crack entre La Chapelle et Stalingrad. Alors qu’Isaïe aspire à quitter la rue pour retrouver son fils, il est rattrapé par la promesse faite un jour à Mehdi : en cas de malheur, faire revenir son corps au pays.

"Il n’y a aucun artifice, aucune démesure, ni dans la manière de filmer, ni dans la mise en scène, ni dans le jeu des acteurs, toujours juste. Le récit, bien mené, les décors naturels, et les personnages complexes suffisent à donner toute son esthétique et toute sa puissance au drame."

 

 
 

LES GOUFFRES

Publié dans Sortie

Publié le 07/01/2014 à 11h27

LES GOUFFRES

de Antoine Barraud
avec Nathalie Boutefeu, Mathieu Amalric

Au Reflet Médicis à partir du 7 janvier

Séance rencontre avec séance suivie d’une rencontre avec Antoine Barraud, réalisateur du film, jeudi à 20h30

"Psyché et voyage gouvernent donc ce premier opus réussi de Barraud" Nicolas Bauche - Positif

Cinq gigantesques gouffres viennent d'être découverts sur des plateaux reculés à l'autre bout du monde. Une équipe de chercheurs est envoyée sur place pour descendre dans les profondeurs. Parmi eux le professeur Georges Lebrun, venu avec son épouse. Inquiète, tendue, elle est bientôt happée par la proximité du vide.

 
 

A CIEL OUVERT

Publié dans Sortie

Publié le 07/01/2014 à 11h24

A CIEL OUVERT

Film documentaire de Marina Otero

Soirée rencontre avec la réalisatrice, mercredi 15 janvier à 20h30

Alysson observe son corps avec méfiance.
Evanne s’étourdit jusqu’à la chute.
Amina ne parvient pas à faire sortir les mots de sa bouche.
À la frontière franco-belge, existe un lieu hors du commun qui prend en charge ces enfants psychiquement et socialement en difficulté. Jour après jour, les adultes essaient de comprendre l’énigme que représente chacun d’eux et inventent, au cas par cas, sans jamais rien leur imposer, des solutions qui les aideront à vivre apaisés. Au fil de leurs histoires, A ciel ouvert nous ouvre à leur vision singulière du monde.

 
 

RETROSPECTIVE MARGARETHE VON TROTTA

Publié dans Cycle

Publié le 07/05/2013 à 16h48

 

[A PARTIR DU 15 MAI 2013]


RETROSPECTIVE MARGARETHE VON TROTTA
 

[l’honneur perdu de katharina blum]
de Volker Schlöndorff et Margarethe Von Trotta avec Angela Winkler, Mario Adorf -1975 / 1h45/vostf
Katharina passe la nuit avec Ludwig, un jeune homme qu'elle a rencontré dans une soirée. Le lendemain sa maison est cernée par la police et Katharina doit subir un interrogatoire auquel elle ne comprend rien. Un journal a sensations s'empare de l'affaire.

[trois sœurs]
avec Fanny Ardant, Greta Scacchi -1987/1H52/VF
A l'occasion de l'anniversaire de leur plus jeune soeur, trois jeunes femmes et leur frere vont vivre des moments affectifs qui conditionneront le reste de leur vie. "Le bonheur n'existe pas. Seul existe le desir d'y parvenir." "Aujourd'hui, declare Margarethe von Trotta, mes trois soeurs se revoltent et essaient de vivre comme si ces phrases n'etaient plus vraies. Mais, petit a petit, elles en subissent la verite amere..."

[rosenstrasse]

avec Katja Riemann, Maria Schrader – 2003/2h15/vostf
De nos jours, à New York, Ruth Weinstein vient de perdre son mari et s'oppose au mariage de sa fille, Hannah, avec Louis, un Sud-Américain. Cette dernière qui ne comprend pas l'entêtement de sa mère se rend à Berlin où une vieille dame, Lena Fischer, finit par rompre le silence. Tout avait commencé dans une rue de la capitale nommée Rosenstrasse, en 1943...

[JE SUIS L’AUTRE]
avec Katja Riemann, August Diehl – 2006/1H44/VOSTF
A la veille d'un rendez-vous professionnel avec Carolin Winter, une avocate d'affaires, Robert, brillant ingénieur, rencontre dans un hôtel, Carlotta, une femme avec laquelle il passe la nuit. Quelle n'est pas sa surprise quand il découvre que Carolin et Carlotta ne font qu'une...
 

                   3/7 r. Champollion 75005 Paris TARIFS 9.60€/7.10€
CARTES Ecrans de Paris, UGC illimité et Le Pass acceptées

 
 

V.O. Version Originale - Le cinéma comme vous l'entendez

Publié le 07/05/2013 à 10h31

 

  [   Le sixième numéro de V.O. est dans vos salles !

Ce mois-ci, ce sont sept films qui ont été décryptés par sept spectateurs concernés par un des aspects de l'œuvre. Retrouvez « L’attentat », un captivant thriller tiré du bestseller éponyme, vu par un défenseur de la cause palestinienne, ou encore « La Grande Bellezza » un des temps forts du Festival de Cannes, de l’italien Paolo Sorrentino, vu par un romain d’adoption.

     Et toujours, en attendant patiemment votre film, les pages de divertissement et d'actualité de vos salles. Bonne lecture à tous ! ]
 


 

>>> distribué gratuitement dans toutes les salles des Ecrans de Paris !!

 

 

La Communauté V.O.

L'originalité du magazine V.O. réside dans le fait que ce sont des spectateurs reliés au film qui donnent leur avis en se basant sur leur expérience personnelle. Il rappelle aussi tous les événements liés aux films traités dans les salles partenaires.

Description de l'image

Chaque mois cinq films sont attentivement sélectionnés par notre rédaction pour être traités dans V.O., parmi lesquels "L'Immanquable du mois", notre principale recommandation, un film que nous avons adoré. 

 

En Mai 2013, V.O. recommande "Shokuzai" de Kiyoshi Kurosawa. Retrouvez aussi "L'attentat", "La dernière fois que j'ai vu Macao", "Off White Lies" ou "Song For Marion".

http://www.vo-st.fr/magazine-vo

 
 

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION OFFICIELLE UN CERTAIN REGARD

Publié dans Festival

Publié le 08/04/2013 à 12h58

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION OFFICIELLE UN CERTAIN REGARD

RETROSPECTIVE DES FILMS DE LA SELECTION OFFICIELLE
UN CERTAIN REGARD
AU REFLET MEDICIS DU 29 MAI AU 4 JUIN 2013

 



 

Le cinéma d’art et d’essai parisien le Reflet Médicis accueillera
les films de la Sélection Officielle 2013 sélectionnés à Un Certain Regard
du mercredi 29 mai au mardi 4 juin 2013.

Téléchargez le programme détaillé

 


http://www.festival-cannes.com

....................................................................

PRIX UN CERTAIN REGARD

L’IMAGE MANQUANTE de Rithy PANH
 
PRIX DU JURY

OMAR de Hany ABU-ASSAD
    
PRIX DE LA MISE EN SCENE

Alain GUIRAUDIE pour L'INCONNU DU LAC
 
PRIX UN CERTAIN TALENT

Pour l’ensemble des acteurs du film LA JAULA DE ORO de Diego QUEMADA-DIEZ
 
PRIX DE L’AVENIR

FRUITVALE STATION de Ryan COOGLER

.....................................................................................

Tarifs habituels de la salle

5€ pour les détenteurs de la carte UGC illimitée

 

 
 

FLAMMES de Adolpho ARRIETTA

Publié le 03/04/2013 à 10h39

FLAMMES de Adolpho ARRIETTA


AU CINEMA LE 17 AVRIL 2013 - FLAMMES

Petite fille, Barbara rêve qu’un pompier entre par la fenêtre de sa chambre…

Jeune femme, Barbara échappe à son père en faisant le tour du monde, puis revient et retrouve ses vieux rêves d’enfant. En feu, elle appelle les pompiers, en capture un dans sa chambre et s’enferme avec lui pendant plusieurs jours…

 

 

>>>> RETROSPECTIVE ADOLPHO ARRIETA

du 24/04 au 30/04  - Séance de 20h*

 

Programme 1 - MERCREDI 20H

Eco y Narciso (19’) / Les Intrigues de Sylvia Couski (71’)
Séance présentée par Philippe Azoury, grand reporter pour Obsession et auteur du livre d’entretien avec Adolpho Arrietta Un morceau de ton rêve

(éditions Capricci)

Programme 2 - JEUDI 20H

Grenouilles (35’) / Pointilly (38’)
Séance présentée par Françoise Lebrun, actrice du film Pointilly

Programme 3 - VENDREDI 20H

Kiki (22’) / Merlin (59’)
Séance présentée par Marie Anne Guerin, critique de cinéma

Programme 4 - LUNDI 20H

Vacanza Permanente (29’) / Tam Tam (58’)

Séance présentée par Philippe Azoury, grand reporter pour Obsession et

auteur du livre d’entretien avec Adolpho Arrietta Un morceau de ton rêve

(éditions Capricci)

Programme 5 - MARDI 20H

Le Crime de la toupie (18’) / L’Imitation de l’ange (22’) / Le Jouet criminel (37’)
Séance présentée par Serge Bozon, cinéaste, acteur et critique de cinéma

 
 

CASA NOSTRA - rencontre avec le réalisateur

Publié dans Sortie

Publié le 08/04/2013 à 13h29

CASA NOSTRA - rencontre avec le réalisateur

CASA NOSTRA
 

séances rencontres avec Nathan Nicholovitch, réalisateur du film
MERCREDI 10 AVRIL à la séance de 20h
DIMANCHE 14 AVRIL à la séance de 20h


Les retrouvailles d’Hélène, Mathilde et Ben Scappini.
Embarqués dans un road-movie pour rejoindre la maison de leur enfance, frère et soeurs se redécouvrent.


http://www.casanostra-lefilm.com/index.php?chemin=.%2Fhome%2F100-FILM%2F050-FICHE-TECHNIQUE

 
 

CHAPLIN, KEATON, ETAIX ET SES PAIRS

Publié le 08/04/2013 à 13h13

CHAPLIN, KEATON, ETAIX ET SES PAIRS

Dès le 10 avril !
l'agence du court métrage présente au Reflet Médicis
"CHAPLIN, KEATON, ETAIX ET SES PAIRS"


un programme de 5 courts métrages


En pleine forme de Pierre Etaix
Charlot fait une cure de Charlie Chaplin
Rupture de Pierre Etaix
La maison démontable de Buster Keaton
Heureux anniversaire de Pierre Etaix & Jean-Claude Carrière


Ce nouveau volet de la collection Une mémoire en courts est l’occasion de mettre en avant les courts métrages de Pierre Etaix, accompagnés à sa demande par les films de deux maîtres du burlesque américain qui l’ont inspiré : Charles Chaplin et Buster Keaton. Un programme tout public détonnant où il est question de santé, d’embouteillages et d’amour(s).

http://www.agencecm.com/pages/pole_programmes_coll.php?id_coll=1

 
 

LA FINLANDE EN 3 FILMS

Publié dans Festival

Publié le 12/02/2013 à 16h33

LA FINLANDE EN 3 FILMS

•  DU 5 AU 7 AVRIL 2013


La cinquième édition de La Finlande en trois films propose la projection de trois œuvres (en vo sous-titrée) de jeunes réalisateurs finlandais, suivie chaque fois d'une rencontre avec l'auteur.
Avec le soutien de la Finnish Film Foundation, l'ambassade de Finlande.

 

. 5 avril à 20h30 / Demain, 18 ans  de Maarit Lalli

 Maarit Lalli met en scène avec beaucoup d'authenticité et tendresse 5 jeunes hommes sensibles et attachants au seuil de l'âge adulte.

Ce film a obtenu 3 JUSSI (l'équivalent des Césars), pour le meilleur film, le meilleur scénario et la meilleure réalisation.
 

. 6 avril à 20h30 / Miss Blue Jeans de Matti Kinnunen

Miss Blue Jeans est l'adaptation réussie du roman autobiographique de Kauko Röyhkä, talentueux musicien du rock, et écrivain finlandais. Le film se situe à la fin des années 70 à Oulu, petite ville du nord de la Finlande.
 

. 7 avril à 20h30 / Vuosaari de Aku Louhimies

 A Vuosaari, banlieue et port d'Helsinki, plusieurs histoires mettent en scène des personnages en quête d'amour et de reconnaissance qui vont vivre un événement qui va changer leur perception de la vie.
 

Tarifs 9.30€ plein

 

 
 

HISTOIRE DE DETECTIVE

Publié dans Sortie

Publié le 27/03/2013 à 17h20

HISTOIRE DE DETECTIVE

de William Wyler
avec Kirk Douglas, Eleanor Parker

A PARTIR DU 20 MARS AU REFLET MEDICIS

Joe McLeod, inspecteur du 21e district de New York, doit démêler une ténébreuse affaire de vol.

 
 

LOS SALVAJES d’Alejandro Fadel

Publié dans Séance spéciale

Publié le 22/03/2013 à 18h49

LOS SALVAJES d’Alejandro Fadel

A l’occasion de la sortie le 27 mars du film d’Alejandro Fadel

LOS SALVAJES
avec Leonel Arancibia, Roberto Cowal, Sofia Brito

Prix de l’ACID - semaine de la critique – Festival de Cannes 2012

PROJECTION SUIVIE D’UNE RENCONTRE AVEC LE REALISATEUR

VENDREDI 29 MARS A 20H30

Quelque part en Argentine, cinq adolescents s’évadent d’un centre de détention pour mineurs. Déterminés à fuir même si la destination est incertaine, ils commencent une longue marche à travers la pampa. Ils tuent et pillent les rares personnes qu’ils rencontrent sur leur route, chassent pour se nourrir, se droguent pour s’oublier. Ils s’enfoncent dans un paysage de plus en plus hostile et accidenté et finissent par se perdre. Le groupe se disloque, et chacun devient une menace pour l’autre. La sauvagerie, jusqu’alors apanage des bêtes chassées, les contamine petit à petit...

 
 

ALPS de Yorgos Lanthimos

Publié dans Séance spéciale

Publié le 22/03/2013 à 18h47

ALPS  de Yorgos Lanthimos

Après « Canine », découvrez le nouveau film Yorgos Lanthimos

Avec Aggeliki Papoulia, Ariane Labed, Aris Servetalis

Osella du meilleur scénario – Mostra de Venise

SEANCE RENCONTRE AVEC LE REALISATEUR 
AU REFLET MEDICIS (Paris 5e) MERCREDI
27 MARS A 20H30

ALPS est le nom d’une société secrète.
ALPS propose d’étranges services au moment du décès d’un proche.
Est-ce qu’il s’agit de tromper la mort ou la vie?
Qu’importe, avant tout, il s’agit d’obéir à Mont Blanc.
Et pour Mont Blanc, il faut respecter les règles, toutes les règles…

 
 

TU SERAS SUMO

Publié dans Sortie

Publié le 18/03/2013 à 11h49

TU SERAS SUMO

de Jill Coulon
avec Takuya Ogushi

"Un documentaire remarquable, entre récit d'apprentissage et cauchemar organique." Le Monde

A Partir du 13 mars

"Il y a quelque chose d'idéal dans ce documentaire élégant: le romanesque des situations, Tokyo filmé comme une impasse, (...) le visage en larmes du lutteur. On attend la suite [de Jill Coulson] avec impatience." Didier Péron - Libération

Takuya rêvait d’être judoka. À 18 ans pourtant, il intègre une écurie de sumo à Tokyo, poussé par son père : "il n’y a plus de place pour toi à la maison. Ne pense même pas à échouer !" Loin de ses amis et de sa vie d’adolescent branché, il est initié à son futur métier et à sa nouvelle vie, rigoureuse et traditionnelle...

 
 

LES NUITS AVEC THEODORE

Publié dans Sortie

Publié le 18/03/2013 à 11h46

LES NUITS AVEC THEODORE

de Sébastien Betbeder
avec Pio Marmai, Agathe Bonitzer

A partir du 13 mars

"Beau petit film qui poursuit moins un récit qu'un climat, porté par la croyance qu'il y a beaucoup de fiction à débusquer dans la contemplation des mouvements de la lumière et de ce qu'il y a sans cesse à lire sur le visage de ses acteurs (excellents Pio Marmaï et Agathe Bonitzer)." Libération

Une fête dans un appartement parisien. Théodore rencontre Anna.
Ensemble, ils errent dans la ville endormie avant d’escalader les grilles du parc des Buttes-Chaumont. De cette nuit clandestine naît une étrange attirance pour ce nouveau territoire. Chaque soir, sitôt le soleil couché, le parc devient leur refuge.
Mais bientôt, ils découvrent qu’ils ne sont pas seuls.

 
 

LE MUR INVISIBLE

Publié dans Sortie

Publié le 18/03/2013 à 11h40

LE MUR INVISIBLE

de Julian Roman Pölsler
avec Martina Gedeck, Wolfgang Maria Bauer

A partir du 13 mars 2013

"Martina Gedeck, révélée au grand public par "La Vie des autres", dégage un mélange de force et d'extrême sensibilité qui colle idéalement à son personnage du "Mur invisible", étonnant film autrichien de Julian Roman Pölsler." Le Parisien

Une femme se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers et s’engage dans une aventure humaine bouleversante.

 
 

LA BANDERA

Publié le 06/03/2013 à 15h33

LA BANDERA

de Julien Duvivier
avec Jean Gabin, Annabella

A PARTIR DU 6 FEVRIER AU REFLET MEDICIS

En copie neuve restaurée

Pierre Gilieth, un criminel français ayant tué un homme dans un bar de la rue Saint-Vincent à Paris, décide de fuir la France et s'engage dans la Légion étrangère espagnole. Sans le savoir, celui-ci est suivi par Fernando Lucas, un indicateur de police tenté par la prime. Mais les deux hommes vont s'unir et devenir amis...

 
 

VIVAN LAS ANTIPODAS

Publié dans Sortie

Publié le 06/03/2013 à 15h40

VIVAN LAS ANTIPODAS

de Victor Kossakovski

A PARTIR DU 6 FEVRIER

"Victor Kossakovski filme à l'envers, (...) joue au Rorschach de l'image (...), provoquant de nouvelles perspectives irréelles, mais fantastiques. A l'issue de 100 minutes de ces pérégrinations comparatistes, on est à son tour pris d'une terrible envie d'aéroport, de destination lointaine et pifométrique." Libération

Un coucher de soleil magnifique à Entre Ríos, Argentine, vient télescoper la clameur de Shanghai, la mégalopole chinoise noyée dans le brouillard. Quel est le chemin le plus court entre ces deux lieux ? Tout simplement une ligne droite qui passe par le centre de la Terre, car ce sont des antipodes, des points de la surface terrestre diamétralement opposés. En allant filmer huit antipodes – Chine et Argentine, Espagne et Nouvelle-Zélande, Chili et Russie, Botswana et Hawaï –, le cinéaste russe Victor Kossakovski a capturé des images et des sons qui renversent le regard que nous posons sur le monde. Vivan las Antipodas! est un film-poème, un pari fou où se mêlent et s'entrechoquent peuples, faunes et flores des quatre coins de la Terre.

 
 

LA DEMORA

Publié dans Sortie

Publié le 20/02/2013 à 17h08

LA DEMORA

de Rodrigo Pla
avec Roxana Blanco, Carlos Vallarino

"La caméra de Rodrigo Pla capte ce conte universel avec une pudeur et une délicatesse rares. Une magnifique leçon d'humanité dont on ressort ébranlé." Le Monde

A partir du 20 février

Dans son petit appartement, Maria s’occupe seule de ses trois jeunes enfants et de son père Augustin qui perd peu à peu la mémoire. Elle est dépassée, d'autant plus qu'elle travaille chez elle pour une entreprise textile contre une rétribution médiocre. Le jour où l'on refuse à Augustin son entrée en maison de retraite, Maria sombre...

 
 

AB IRATO, SOUS L'EMPIRE DE LA COLÈRE

Publié dans Sortie

Publié le 06/02/2013 à 18h31

AB IRATO, SOUS L'EMPIRE DE LA COLÈRE


RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR DOMINIQUE BOCAROSSA
à l'occasion de la sortie de son film AB IRATO, SOUS L'EMPIRE DE LA COLÈRE
- film soutenu par l'ACID -

mercredi 6 fev à 21h rencontre avec Dominique Bocarossa, réalisateur du film et Philippe Fernandez,

 ET vendredi à 21h rencontre avec Dominique Bocarossa, réalisateur du film et Marie Vermillard

 

Soutenu par l'Acid

Deux adolescents détiennent en otage le fils d’un riche industriel. Un policier, en proie à des doutes existentiels, les suit à distance avec une indolence proche de l'indifférence. La présence de l'homme d’affaires et de sa femme sur les lieux du drame provoque une situation conflictuelle extrême et irréversible.

 

http://www.lesfilmsdici.fr/fr/catalogue/1127-ab-irato-sous-l-empire-de-la-colere.html

 

 
 

LA DERNIÈRE LICORNE

Publié dans Sortie

Publié le 06/02/2013 à 18h04

LA DERNIÈRE LICORNE

 

un film de  Arthur RANKIN, JR. & Jules BASS

 

Au cinéma le 20 mars 2013 en version restaurée.

Adaptation en dessin animé d’un best-seller de fantasy, La Dernière Licorne a bercé des générations de spectateurs émerveillés. Poésie de couleurs rutilantes dans un monde de fables et de magie, ce voyage envoûtant s’inspire aussi bien des grands contes d’initiation (Les Aventures de Pinocchio, La Petite Sirène) que de la littérature fantastique pour enfants (Bilbo le Hobbit, Le Magicien d’Oz). Mais le récit d’aventures décèle également une mémorable histoire d’amour et d’introspection, parabole touchante sur la perte de l’innocence. Ainsi, La Dernière Licorne, avec sa douceur fragile et sa musique entêtante, a traversé les années en suscitant un attachement grandissant. Aujourd’hui, le plaisir de redécouvrir ce classique du dessin animé pour petits et grands est parfaitement intact !

Plus d'info : http://www.carlottavod.com/film-722-derniere-licorne-la.html#about

 

 

 

 
 

GENPIN

Publié dans Sortie

Publié le 06/11/2012 à 15h57

GENPIN

Documentaire de Naomi Kawase
avec Tadashi Yoshimura

A PARTIR DU 7 NOVEMBRE AU REFLET MEDICIS

Une maternité au cœur de la forêt près d'Okazaki au Japon. Les femmes viennent là de tout le pays loin du tumulte et de la tension des villes modernes. Le Docteur Yoshimura âgé de 78 ans y pratique un accompagnement naturel à l'accouchement depuis des décennies. Autour de la question de la vie, un portrait en creux de la condition des femmes japonaises d'aujourd'hui se dessine.

 
 

IL ETAIT UNE FOI

Publié dans Sortie

Publié le 06/11/2012 à 15h56

IL ETAIT UNE FOI

de Blandine Lenoir, Diego Governatori, Luca Governatori
avec Anaïs Demousti
er, Margot Abascal

A PARTIR DU 7 NOVEMBRE 2012

Programme de deux films : Vita Di Giacomo et Monsieur l'Abbé.
Il était une fois aujourd’hui en Italie, un jeune séminariste qui s’apprête à prononcer ses voeux. Il arpente la campagne sous le soleil en questionnant son engagement pendant que le pays entier vibre au rythme de la coupe du monde de football.
Il était une fois hier en France, des hommes et des femmes catholiques perdus face à certains dogmes de l’Eglise. Pour essayer de trouver comment concilier interdits et vie conjugale, ils adressent des lettres bouleversantes à l’Abbé Viollet, fondateur de l’Association Mariage Chrétien, en 1918.
Il était une foi rassemble deux films qui ne se ressemblent pas, mais propose de questionner les multiples contradictions de la Foi chrétienne d’hier et d’aujourd’hui.

 
 

L'HYPOTHESE DU MOKELE M'BEMBE

Publié dans Sortie

Publié le 06/11/2012 à 15h54

L'HYPOTHESE DU MOKELE M'BEMBE

de Marie Voignier
avec Michel Ballot, Jean-Claude Bembo

A PARTIR DU 7 NOVEMBRE 2012

Soirée rencontre en présence de la réalisatrice, vendredi 9 novembre à 22h15

Au Sud Est du Cameroun, un homme arpente la jungle et les berges boueuses des rivières depuis plusieurs années à la recherche d’un animal inconnu de la zoologie : le Mokélé Mbembé. Les Pygmées que l’explorateur venu de Nice rencontre au cours de ses expéditions décrivent cet animal comme une sorte de rhinocéros à queue de crocodile et à tête de serpent. Certains affirment l’avoir déjà rencontré près de la rivière. Mais aucun spécimen, aucun squelette, ni aucune dent n’ont à ce jour été découverts. Animal mythologique ou animal réel ? L’explorateur est depuis longtemps convaincu de l’existence de cette bête de 15 mètres de long qui ressemble à un dinosaure. Il nous entraîne dans une quête acharnée à travers la jungle pour rassembler des traces de l’animal, des témoignages et des dessins. A travers sa quête, c’est la question de la croyance que pose le film, nous entrainant dans l’univers de l’un des derniers explorateurs, et nous faisant partager son enthousiasme et la force de sa conviction.

 
 

2/DUO

Publié dans Rencontre

Publié le 30/10/2012 à 17h39

2/DUO

de Nobuhiro Suwa
avec Yu Eri, Hidetoshi Nishijima

A PARTIR DU 31 OCTOBRE AU REFLET MEDICIS

Séance rencontre  lundi 5 novemebre à 20h30 avec Emmanuel Burdeau, rédacteur en chef de SO FILM

Yu, vendeuse dans une petite boutique, habite avec Kei, un acteur fauché qui vit à ses crochets. Un jour, Kei propose à Yu de l'épouser. Cette demande inattendue perturbe l'équilibre du couple...

 

 
 

LE QUAI DES BRUMES

Publié le 30/10/2012 à 17h31

LE QUAI DES BRUMES

de Marcel Carné
avec Jean Gabin, Michel Simon

A PARTIR DU 31 OCTOBRE AU REFLET MEDICIS

"Plus de 70 ans après la première sortie du film, nous avons donc essayé de nous rapprocher le plus possible de la version désirée par les auteurs, Jacques Prévert et Marcel Carné. Nous avons essayé de lire cette histoire contenue dans les éléments filmiques et de rendre au film toute sa splendeur et aux techniciens l'honneur qui leur est dû. Travailler sur ces images et ce son a été un bonheur et un privilège." Camille Blot-Wellens - Responsable de la restauration à la cinémathèque

Par une nuit ténébreuse, un déserteur du nom de Jean arrive au Havre dans l’espoir de quitter la France. En attendant un bateau, il trouve refuge au bout des quais, dans une baraque autour de laquelle gravitent plusieurs marginaux. Il y fait la rencontre de Nelly, une belle et mystérieuse jeune femme dont le regard le bouleverse. Cette dernière vit dans la terreur de son tuteur, le misérable Zabel, lui-même racketté par une bande de voyous. Par amour, Jean se mêle aux affaires de Nelly et met les pieds dans un engrenage périlleux…

Prix Louis-Delluc 1939
Grand Prix national du cinéma français 1939
Prix Méliès de l'Académie du film (ex æquo avec La Bête humaine de Jean Renoir)
Lion d'or à la Mostra de Venise 1938

 
 

SEANCES JEUNE PUBLIC

Publié dans Sortie

Publié le 23/10/2012 à 17h24

SEANCES JEUNE PUBLIC

Séances proposéesau tarif de 5€ pour les moins de 12 ans

LES ENFANTS LOUPS, AME & YUKI

de Mamoru Hosoda
avec Aoi Miyazaki, Takao Osawa

A partir de 6 ans

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup.

SO BRITISH

programme de courts de John Halas, Joy Batchelor

Le programme tout entier, composé de six courts métrages, est conçu autour de la musique, qui prend une place très importante mais variée dans chacun des courts métrages : le Jazz dans "Hamilton l'éléphant musicien", un poème symphonique dans "Le Hibou et la Minette", la pop dans "Love is all", le clip musical de la chanson, en version restaurée.

 

 
 

LA HORSE (1970)

Publié le 23/10/2012 à 17h09

LA HORSE (1970)

de Pierre Granier-Deferre
avec Jean Gabin, Danièle Ajoret

A PARTIR DU 24 OCTOBRE AU REFLET MEDICIS

ET SEANCE SPECIALE EN PRESENCE DE L'ACTEUR MICHEL BARBEY, DIMANCHE 28 OCTOBRE A 14H

Auguste Maroilleur, propriétaire terrien en Normandie, règne en véritable patriarche sur sa ferme. Il y vit avec ses deux filles, ses deux gendres, et leurs enfants. Il découvre un jour que son petit-fils Henri se sert d'une des cabanes du domaine pour y cacher la drogue de son trafic. Auguste décide alors de détruire la "horse". Les représailles des truands avec lesquels traitaient Henri vont être terribles.

 
 

LA CHEVAUCHEE DES BANNIS (1959)

Publié le 23/10/2012 à 17h15

LA CHEVAUCHEE DES BANNIS (1959)

de André De Toth
avec Robert Ryan, Burl Ives

A PARTIR DU 17 OCTOBRE AU REFLET MEDICIS

Les querelles intestines d’un petit hameau de l’Ouest sont un jour interrompues par l’arrivée de sept fuyards, chargés de l’or dérobé à un convoi de l’armée fédérale. Scarlett, un gros propriétaire, va user de son prestige et de son autorité pour éviter durant deux jours tout affrontement fatal.

"Par sa tension, son dépouillement visuel extrême, (...) et son ambiguïté constante- la difficulté de cerner des personnages constitue l'un des aspects les plus passionnant du film." Jean-Baptiste Thoret - Charlie Hebdo

 
 

PROCHAINES SORTIES

Publié dans Sortie

Publié le 11/10/2012 à 15h16

17/10       

La Chevauchée des bannis

LA CHEVAUCHEE DES BANNIS de André De Toth (1960) avec Robert Ryan, Burl Ives
Les querelles intestines d’un petit hameau de l’Ouest sont un jour interrompues par l’arrivée de sept fuyards, chargés de l’or dérobé à un convoi de l’armée fédérale. Scarlett, un gros propriétaire, va user de son prestige et de son autorité pour éviter durant deux jours tout affrontement fatal.
 

LA HORSE de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin, Danièle Ajoret (1970)
Auguste Maroilleur, propriétaire terrien en Normandie, règne en véritable patriarche sur sa ferme. Il y vit avec ses deux filles, ses deux gendres, et leurs enfants. Il découvre un jour que son petit-fils Henri se sert d'une des cabanes du domaine pour y cacher la drogue de son trafic. Auguste décide alors de détruire la "horse". Les représailles des truands avec lesquels traitaient Henri vont être terribles.

LE CINEMA DE MAX LINDER
Un programme de 4 films de Max Linder, construit à partir des courts-métrages disponibles
> CINE-CONCERT, vendredi 19 octobre à 20h30

 

24/10       

L'ENJEU de F. Capra avec Katharine Hepburn, Spencer Tracy
A la mort de son riche père, Kay décide de réaliser son rêve le plus cher : contrôler le parti républicain. Dans ce but, elle retrouve un ancien flirt qui, à sa grande déception, est marié. De son côté, grisé par le succès qu'obtiennent ses discours, Grant en viendrait à oublier son idéal si sa femme, Mary, ne le secouait vivement.
 

SO BRITISH de John Halas, Joy Batchelor
Le programme débute par un des contes d’Hoffnung, "L’orchestre symphonique", adaptation de l’œuvre pleine d’humour et de fantaisie de Gerard Hoffnung, dessinateur, humoriste et musicien, sorte de Boris Vian à l’anglaise. Ce court métrage représente également une initiation à la musique classique pour les plus jeunes, sur un ton ludique et typique de l’humour anglais.
 

31/10       

QUAI DES BRUMES  de Marcel Carné avec Jean Gabin, Michel Simon
Par une nuit ténébreuse, un déserteur du nom de Jean arrive au Havre dans l’espoir de quitter la France. En attendant un bateau, il trouve refuge au bout des quais, dans une baraque autour de laquelle gravitent plusieurs marginaux. Il y fait la rencontre de Nelly, une belle et mystérieuse jeune femme dont le regard le bouleverse. Cette dernière vit dans la terreur de son tuteur, le misérable Zabel, lui-même racketté par une bande de voyous. Par amour, Jean se mêle aux affaires de Nelly et met les pieds dans un engrenage périlleux…


2 / DUO de Nobuhiro Suwa avec Yu Eri, Hidetoshi Nishijima
Yu, vendeuse dans une petite boutique, habite avec Kei, un acteur fauché qui vit à ses crochets. Un jour, Kei propose à Yu de l'épouser. Cette demande inattendue perturbe l'équilibre du couple...

 

7/11           
GENPIN

21/11       
LITTLE BIRD
LA SCANDALEUSE DE BERLIN

28/11       
L'AGE ATOMIQUE

 
 

LE CINEMA DE MAX LINDER

Publié le 10/10/2012 à 14h27

LE CINEMA DE MAX LINDER

EN VERSION RESTAUREE
 

CINE-CONCERT
> vendredi 19 octobre à 20h30,
avec Jacky Delance, pianiste,

Tarifs : 9.30€ Plein / 6.30€ Réduit carte Ecrans de Paris, UGC Illimité et le Pass acceptées.

 

 

LE CINEMA DE MAX LINDER – en version restaurée

Un programme de 4 films de Max Linder, construit à partir des courts-métrages

"Les débuts de Max au cinéma" (1910, 7 min.) - avec Charles Pathé dans son propre rôle
Max, muni d’une lettre de recommandation, est reçu dans la maison Pathé. Présenté au directeur il fait ensuite des essais devant le réalisateur de la maison. Dur métier que celui d’acteur !

"Max prend un bain" (1910, 9 min.)
Pour calmer ses tics nerveux, le médecin prescrit à Max un bain froid quotidien. A cette époque, on ne trouvait ni eau courante ni baignoire dans les appartements… Ou comment se rendre coupable d’attentat à la pudeur à cause d’une prescription médicale.

"Max et Jane veulent faire du théâtre" (1912, 13 min.)
Max doit rencontrer une jeune fille en vue de leur mariage. Ils ne se connaissent pas et n’ont que leurs rêves de théâtre en tête. Lors des présentations, chacun s’enlaidit pour décourager l’autre...

"Sept ans de malheur" (1920, 40 min., version courte.)
Après une nuit fort arrosée, Max brise un miroir. Superstitieux, il tente d’éviter les situations qui pourraient lui attirer la poisse alors qu’il doit se rendre chez sa fiancée. Sans succès.

 

 
 

LA MORT EN DIRECT

Publié le 05/02/2013 à 17h59

LA MORT EN DIRECT

de Bertrand Tavernier (1980) en copie neuve restaurée
avec Romy Schneider, Harvey Keitel

A Partir du 30 janvier

C’est l’histoire d’un homme qui a une caméra greffée dans le cerveau et qui filme donc tout ce qu’il regarde. C’est l’histoire d’une femme, Katherine Mortenhoe, qui s’enfuit pour "mourir libre". Voulant échapper aux médias, en l’occurrence une émission de télévision, elle ne sait pas qu’elle est aidée dans sa fuite par celui-là même qui la filme.

 
 

AB IRATO SOUS L'EMPIRE DE LA COLERE

Publié dans Sortie

Publié le 05/02/2013 à 17h58

AB IRATO SOUS L'EMPIRE DE LA COLERE

de Dominique Boccarossa
avec Joël Lefrançois, Yann Goven

A partir du 6 février

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Deux adolescents détiennent en otage le fils d’un riche industriel. Un policier, en proie à des doutes existentiels, les suit à distance avec une indolence proche de l'indifférence. La présence de l'homme d’affaires et de sa femme sur les lieux du drame provoque une situation conflictuelle extrême et irréversible.

 

 
 

CRAWL

Publié dans Sortie

Publié le 16/01/2013 à 17h52

CRAWL

SOIREE RENCONTRE EN PRESENCE DE L'EQUIPE DU FILM - JEUDI 31 JANVIER A 20H30

de Herve Lasgouttes
avec Swann Arlaud, Anne Marivin
, Nina Meurisse, Gilles Cohen

A partir du 30 janvier

En Cornouaille, dans une Bretagne bordée par l'océan, Martin enchaîne les petits boulots et les maigres larcins. Il sort depuis peu avec Gwen, une fille mystérieuse qui habite seule et qui va nager chaque jour en haute mer, par tous les temps. Le jour où Gwen annonce à Martin qu'elle est enceinte de lui et qu’elle veut garder l’enfant, il prend peur et disparaît. Jusqu'au jour où Martin est accusé de meurtre.

 

 
 

AFTER

Publié dans Sortie

Publié le 17/01/2013 à 15h17

AFTER

SEANCE RENCONTRE AVEC LA REALISATRICE, GERALDINE MAILLET, et L'ACTRICE JULIE GAYET - MERCREDI 30 JANVIER A LA SEANCE DE 20H

de Géraldine Maillet
avec Julie Gayet, Raphaël Personnaz

A PARTIR DU 30 JANVIER AU REFLET

Paris, la nuit, une femme rencontre un homme.
Julie est belle, mariée, sur des rails.
Guillaume, est séducteur, impulsif, libre.
Ils sont maladroits et gênés, il en fait trop, elle est cinglante, se moque, résiste…
Pourtant, le charme opère, ils vont traverser cette nuit ensemble.

 
 

HOMMAGE A PIERRE LEON

Publié dans Hommage

Publié le 21/01/2013 à 14h51

HOMMAGE A PIERRE LEON

Soirée Prix Jean Vigo

PAR EXEMPLE, ELECTRE de Jeanne Balibar et Pierre Léon

Lundi 28 janvier, à 20 heures au Reflet Médicis

Mention Spéciale prix Jean Vigo 2012 - Festival de Rotterdam 2012

séance exceptionnelle proposée par le Prix Jean-Vigo : précédé de la projection de "Par exemple, Electre"

A Paris, Jeanne et Pierre se retrouvent engagés dans de curieuses mésaventures. C’est qu’ils tentent de mettre sur pied un projet professionnel. Arpentant pour ce faire quelques-uns des lieux de pouvoir d’une grande capitale européenne (Paris), ils se trouvent successivement nez-à-nez avec de curieux personnages au parler surréel. Cependant, la vie continue, leurs rêveries se déploient et leur projet prend forme : il s’agit de lire en bord de mer d’une part, dans le métro d’autre part. Quoi ?: une tragédie, une tragédie grecque, c’est-à-dire un roman des origines de la démocratie ; laquelle ? Electre : l’histoire d’un personnage inefficace mais tenace qui refuse d’abandonner la lutte contre l’injustice !

Avec Jeanne Balibar, Marlène Saldana, Pierre Léon, Emmanuelle Béart, Evelyne Didi, Edith Scob, Barbet Schroeder, Marie-Thérèse Allier, Yves-Noël Genod, Thomas Scimeca.

 

 
 

Hommage à NAGISA OSHIMA à partir du 23 janvier

Publié dans Hommage

Publié le 18/01/2013 à 18h34

Hommage à NAGISA OSHIMA à partir du 23 janvier

                 JEUNE HOMME EN  COLERE
ESTHETE SULFUREUX

Hommage à NAGISA OSHIMA

A PARTIR DU 23 JANVIER

Nagisa OSHIMA, né à Kyoto en 1932, s’impose dès 1960 comme l'un des chefs de file de la "nouvelle vague" de la Shochiku, suscitant la polémique au sein d’un japon en reconstruction. Collaborant avec des producteurs occidentaux, il devient célèbre grâce à L’EMPIRE DES SENS (1976) et FURYO (1983). Malgré une paralysie des jambes, il réalise TABOU (2000), ouvrant une polémique sur le tabour de  l’homosexualité. Nagisa OSHIMA décéde le 14 janvier 2013.

 

UNE VILLE D’AMOUR ET D’ESPOIR (1959, vostf)

inédit en France

UNE VILLE D’AMOUR ET D’ESPOIR est le premier long métrage d’Oshima. Il développe une variation sur la délinquance juvénile, sujet en vogue à l’époque que OSHIMA abordera à nouveau avec CONTES CRUELS DE LA JEUNESSE.

 

CONTES CRUELS DE LA JEUNESSE (1960, vostf)

C’est « l’histoire de jeunes qui ne parviennent à manifester leur colère que de façon déviée. En montrant la tragédie de ces jeunes, j’ai exprimé ma propre colère devant la situation où se débat la jeunesse actuelle. » N. OSHIMA.

NUIT ET BROUILLARD AU JAPON (1960, vostf)

Intitulé ainsi en hommage au film NUIT ET BROUILLARD (1955) d'Alain RESNAIS, le cinéaste fait là un film politique et anti-establishment d’une grande richesse formelle, à une époque où les mouvements étudiants se

développent et prennent la parole dans la politique.

 

LES PLAISIRS DE LA CHAIR (1965, vostf)

Dans ce film, le cinéaste développe un style inventif qui alterne des plans séquences pour les scènes entre les amants, plusieurs gros plans, des surimpressions ainsi qu’un découpage morcelé. Il s’interroge sur le rôle de l’argent dans la recherche du plaisir dans le contexte du miracle économique Japonnais.

 

 

REFLET MEDICIS – 3/7, rue Champollion – Paris 5ewww.lesecransdeparis.fr

Tarifs 9.30€ / 6.90€ Cartes Ecrans de Paris, UGC illimité et le Pass acceptées

 
 

AUDREY HEPBRUN

Publié dans Hommage

Publié le 18/01/2013 à 14h40

AUDREY HEPBRUN

WHERE ARE YOU ? AUDREY HEPBRUN
4 mai 1929 – 20 janvier 1993

20 années se sont écoulées depuis la disparition de la « Fair Lady ». Inoubliable figure de fantaisie, de charme, d’engagement et d’élégance, le succès d’Audrey Hepburn auprès du public ne s’est jamais démenti.

AU REFLET MEDICIS - A partir du 23 janvier 2013

 

Sous l’objectif de William Wyler

 

VACANCES ROMAINES (1953 – Oscar de la meilleure actrice)

LA RUMEUR (1961)

COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARS (1966)

 

Le Reflet Médicis - 3/7, rue Champollion – Paris 5e – www.lesecransdeparis.fr

 
 

LULLABY TO MY FATHER

Publié dans Sortie

Publié le 16/01/2013 à 17h50

LULLABY TO MY FATHER

de Amos Gitaï
avec Jeanne Moreau, Hanna Schygulla

A partir du 16 janvier au Reflet Médicis

Le film entrelace événements historiques et souvenirs intimes. J’observe la façon dont l’architecture représente les transformations de la société et ceux qui donnent forme à cette architecture. Nous suivons le parcours de Munio, mon père, né en 1909 en Silésie, en Pologne, fils d’un métayer d’un junker prussien. A l’âge de 18 ans, Munio part à Berlin et à Dessau pour aller rencontrer Walter Gropius, Kandinsky et Paul Klee au Bauhaus. En 1933, le Bauhaus est fermé par les nazis, qui accusent Munio de trahison envers le peuple allemand. Munio est emprisonné, puis expulsé à Bâle. Il part pour la Palestine. A son arrivée à Haïfa, il entame une carrière d’architecte et il adapte les principes européens modernistes au Moyen Orient.

 
 

LE PLUS SAUVAGE D'ENTRE TOUS (HUD)

Publié le 31/12/2012 à 12h39

LE PLUS SAUVAGE D'ENTRE TOUS (HUD)

de Martin Ritt (1963)

avec Paul Newman, Melvyn Douglas

A PARTIR DU 2 JANVIER AU REFLET MEDICIS

Hud est un jeune homme sans complexe et sans principes, que son père Homer ne tient pas en haute estime. Dans leur foyer, se trouve aussi le neveu et petit-fils, Lon, qui admire son oncle. La seule femme de la maisonnée est Alma, la gouvernante. Arrive une catastrophe : le bétail semble être contaminé par une maladie contagieuse ; comment vont réagir les uns et les autres ?

 
 

FESTIVAL TELERAMA/AFCAE 2013

Publié dans Festival

Publié le 05/12/2012 à 18h29

FESTIVAL TELERAMA/AFCAE  2013

Festival Télérama / AFCAE
16 au 22 janvier 2013

POUR VOIR ET REVOIR LES MEILLEURS FILMS DE L'ANNEE
 

Oslo, 31 aout mercredi à 13h20 / samedi à 17h55 et 21h50

Moonrise Kingdom mercredi à 15h15 et 19h30

Take Shelter mercredi à 17h10 et 21h25

Deep Blue Sea jeudi à 13h20 et 17h45

Amour jeudi à 15h20 et 19h45 / lundi à 15h20

Margin Call jeudi à 22h05 / dimanche à 15h35

Elena vendredi à 13h20 et 17h45

De Rouille et d’os vendredi à 15h30 et 19h55

Killer Joe vendredi à 22h10

Les Enfants Loups, Ame & Yuki samedi à 13h40

Les adieux à la Reine samedi à 15h55 et 19h50

Camille Redouble dimanche à 13h20 et 19h45

Dans la Maison dimanche à 17h40 / lundi à 13h15 et 19h55

Tabou lundi à 17h45 et22h / mardi à 15h10 / dimanche à 22h

Adieu Berthe (ou l’enterrement de Mémé) mardi à 13h10 et 19h50

Holy Motors mardi à 17h35 et 21h50

 

Le tarif est de 3 euros la place. Sur présentation du "pass" qui figurera dans le magazine, complété du nom et de l'adresse du porteur, la caissière donnera une carte valable pour deux personnes durant toute la manifestation. Ce "pass" sera dans le Télérama précédent la manifestation et dans celui de la semaine du Festival.

 
 

TROIS VISAGES DU CINEMA ITALIEN

Publié dans Sortie

Publié le 05/12/2012 à 15h54

TROIS VISAGES DU CINEMA ITALIEN

Le cinéma Reflet Medicis propose de nous faire découvrir, à partir du 5 décembre, à travers trois films en copies restaurées (projetées en DCP le nouveau standard numérique), trois visage du cinéma italien et de l'Italie.

Primavera (È Primavera) est le plus étrange et à la fois le plus inséré dans l'Italie de l'époque (1950). C'est une comédie mais néoréaliste version dure, interprétée par de purs inconnus, dont une bande d'amateurs. Elle est signée par Renato Castellani, célèbre pour son adaptation internationale de Romeo et Juliette, Lion d'or à Venise 1954.

La chance d'être une femme (La fortuna di essere donna), est une comédie plus classique réalisée par Alessandro Blasetti, le "grand" réalisateur de la période mussolinnienne. Le scénario est, entre autres, signé par Suso Cecchi d'Amico, Ennio Flaiano (complices de Federico Fellini) et repose complètement sur la confrontation Marcello Mastroianni - Sophia Loren, deux acteurs alors très en forme et en vogue.

Optimiste c'est absolument ce que n'est pas Corruzione de Mauro Bolognini (1963), qui met en scène le pouvoir et la corruption justement. Alain Cuny incarne avec un brio époustouflant un éditeur cynique, un capitaliste qui sait nager comme un champion dans les eaux glacées du calcul égoïste...

Trois films italiens peu connus et étonnants qui valent le détour!

 
 

LA SCANDALEUSE DE BERLIN

Publié le 20/11/2012 à 14h24

LA SCANDALEUSE DE BERLIN

de Billy Wilder (1948)

avec Marlene Dietrich, Jean Arthur

REEDITION EN COPIE NEUVE A PARTIR DU 21 NOVEMBRE

La très austère Phoebe Frost est envoyée à Berlin en 1946 pour enquêter sur la moralité des troupes américaines d'occupation. Elle ne découvre que marché noir et relations amoureuses entre soldats et jeunes Allemandes. Pis, une chanteuse de cabaret, au passé nazi, est protégée par un officier américain, celui-là même qu'elle avait chargé de l'enquête au départ...

"Rappelant la folie de Dr. Strangelove (...) et l'audace de Lubitsch, réalisateur très proche de Wilder et lui aussi maître du simulacre, La scandaleuse de Berlin cache, derrière l'humour de ses situations et l'improbable ménage à trois romantique qui va naître entre ses personnages principaux, une noirceur toujours présente chez le réalisateur de Sunset Boulevard et de La vie privée de Sherlock Holmes. Quand le Colonel Plummer tend à une Phoebe Frost détruite par un chagrin d'amour une lettre de son amant ondulée par les pleurs, son absence de délicatesse fait qu'on ne sait s'il faut rire ou pleurer : « Ce ne sont pas des larmes. Je me lavais les mains quand il me l'a donnée ». Encore une fois, gare aux apparences. Réalisé aux lendemains de la guerre, sa légèreté tend à faire oublier sa proximité avec la grande Histoire. Pourtant, et c'est là toute sa force, les cendres sur lesquelles danse La scandaleuse de Berlin sont encore tièdes."

http://www.iletaitunefoislecinema.com

 
 

LITTLE BIRD

Publié dans Sortie

Publié le 20/11/2012 à 14h27

LITTLE BIRD

de Boudewijn Koole
avec Rick Lens, Ricky Koole

AU REFLET MEDICIS A PARTIR DU 21 NOVEMBRE

"Boudewijn Koole signe ici un beau film aux couleurs vives qui sonne juste."

Isabelle Danel  - Première

Jojo, dix ans, est souvent livré à lui-même. Entre une mère absente et un père qui perd pied, il trouve secrètement un peu de réconfort auprès d’un choucas tombé du nid. Ce petit oiseau, pourtant plus fragile que lui, va lui donner la force d’affronter la réalité...

 
 

CROATIE, LA VOICI // FESTIVAL DE LA CROATIE EN FRANCE

Publié dans Festival

Publié le 05/09/2012 à 11h07

CROATIE, LA VOICI // FESTIVAL DE LA CROATIE EN FRANCE

Journées du cinéma croate contemporain, en collaboration avec les Cahiers du Cinéma

du 13 au 17 novembre
Cinéma L’Arlequin et Reflet Médicis

En collaboration avec les Cahiers du Cinéma. La sélection est signée par le critique français Vincent Malausa.
Programmation de 9 films croates récents représentatifs de la cinématographie croate d’aujourd’hui.
Ouverture des Journées au cinéma L’Arlequin, suite de la programmation au Reflet Médicis. Deux projections par jour, à 18h30 et à 20h30.

 

AVANT PREMIERE à l'Arlequin 
- Désolé pour le Kung Fu (Oprosti za kung fu) , Ognjen Sviličić, 2004 – Ouverture le mardi 13 novembre à 20h30, en présence du réalisateur

PROGRAMME DU REFLET MEDICIS
- Ciel, satellites (Nebo, sateliti ), Lukas Nola, 2000 – mercredi 14 novembre à 18h30
- Les vivants et les morts (Živi i mrtvi), Kristijan Milić, 2007 – mercredi 14 novembre à 20h30
- Passeur d’espoir (Put lubenica), Branko Schmidt, 2006 – jeudi 15 novembre à 18h30
- Qu’est-ce qu’un homme sans moustaches? (Što je muškarac bez brkova?), Hrvoje Hribar, 2005 – jeudi 15 novembre à 20h30, en présence du réalisateur
- Papa (Ćaća), Dalibor Matanić, 2011 – vendredi 16 novembre à 18h30
- Les Noirs (Crnci), Zvonimir Jurić & Goran Dević, 2009 – vendredi 16 novembre à 20h30
- Que Dieu nous protège (Ne dao Bog većeg zla), Snježana Tribuson, 2002 – samedi 17 novembre à 18h30
- L’âne (Kenjac), Antonio Nuić, 2009 – samedi 17 novembre à 20h30

LES CAHIERS DU CINÉMA
Publication d’un cahier spécial thématique de 16 pages dédié au cinéma croate
Le supplément pose un regard critique sur la cinématographie croate, peu connue en France, en encourageant les lecteurs à aller à sa découverte ; il rappelle l’histoire cinématographique du pays, dresse un état des lieux de son économie, de ses champs d’exploration artistique, choisi de présenter certaines personnalités du cinéma croate à travers des interviews.
La programmation des Journées du cinéma croate contemporain et les informations (thèmes, dates, lieux et adresse des sites internet) en relation aux autres principales manifestations dans les pages liées par exemple au cinéma classique, contemporain, expérimental, animation etc. seront publiée dans le supplément.
Parution avec le numéro de novembre 2012, en France et à l’étranger.


Plus d’informations sur: www.cahiersducinema.com

..........................................

 

site officiel : www.croatielavoici.com

TARIF UNIQUE : 6€ //  PASS 20€ ( valable pour 1 pers. à toutes les séances)
Cartes Ecrans de Paris, UGC illimité et le Pass acceptées.